Qu’est ce que la sous-nutrition ?

Accion_hambre_mauritania_2011_francoislenoir__29_-MRT-2011-05-07

© François Lenoir / Mauritanie / 2011

La sous-nutrition en bref

Un enfant est menacé de sous-nutrition si son régime alimentaire ne contient pas les nutriments adaptés à ses besoins ou si son organisme ne peut pleinement assimiler ce qu’il mange (notamment en raison d’une maladie). Elle est en cause dans 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans dans le monde : plus de 3 millions de décès par an, soit plus de 8000 par jour. Elle peut également causer des dommages irréversibles sur le développement physique et cognitif des enfants.

Sous-nutrition aiguë/sous-nutrition chronique :
quelle différence ?

  • La sous-nutrition aiguë se caractérise par une maigreur excessive (entre autres symptômes comme les œdèmes et les problèmes de peau). Elle résulte notamment d’un changement brutal de l’état de santé d’un enfant à cause d’une pénurie alimentaire ou d’une maladie. Dans les cas les plus sévères, elle provoque la mort : un enfant atteint de sous-nutrition aiguë sévère a 9 fois plus de risques de mourir qu’un enfant qui mange à sa faim.
  • La sous-nutrition chronique est due à une privation nutritionnelle continue et affecte la croissance et le développement cognitif d’un enfant à long terme. Elle peut avoir de graves conséquences sur sa réussite scolaire et professionnelle. La sous-nutrition a donc aussi un impact sur le développement des pays et accroit la pauvreté.

Entre 1990 et 2011, le taux de sous-nutrition aiguë n’a reculé que de 11%, contre 33 % (soit 1/3) pour la sous-nutrition chronique ! Les progrès dans la lutte contre la sous-nutrition aiguë sont donc particulièrement lents. C’est pour cela que cette campagne en fait sa cible prioritaire : la sous-nutrition doit être combattue sous toutes ses formes.

graphique_malnutrition

Un traitement pour chaque enfant

La sous-nutrition est une maladie que nous savons traiter.

Avec l’aide d’un agent de santé communautaire, un enfant peut être facilement examiné et diagnostiqué dans un centre de santé local. Il peut recevoir un traitement à domicile sous forme de pâtes riches en calories, vitamines et minéraux pour seulement 33 euros. Ce traitement ne dure que quelques jours ou semaines.

Pourtant, moins d’1 enfant sur 5 atteint de sous-nutrition aiguë sévère reçoit ce traitement.

Il est possible de sauver la vie de ces enfants, et même de prévenir l’apparition de la sous-nutrition. C’est pourquoi il est urgent de se mobiliser collectivement pour mettre fin à ce fléau. Découvrez-ici les solutions.

Retour en haut